Lina Prokofieff Photographe

TERRA VULGARIS



 J’aime marcher avec mon chien et mon appareil photo. J’aime les endroits déserts, les chemins abandonnés. J’aime ressentir la curiosité mêlée de peur que procure un espace délaissé de tous.

Un chemin piétiné plusieurs jours de suite exige une certaine tolérance, celle du regard et du pas. Ici dans le sud j’emprunte toujours le même: abandonné, tracé mais envahi par une nature combattante, parfois hostile, ses plantes sauvages armées de pics et de lames acérées tels des guerriers.

Je m’obstine à porter une robe comme pour me faire belle pour ce rituel, marquer l’importance que cette marche a pour moi en distinguant ma tenue du jour.

J’aime emprunter ce même chemin chaque jour et me dire que je le découvre pour la première fois, à chaque fois. J’aime sentir le soleil me pousser dans le dos à faire encore quelques pas alors que devant moi le feuillage s’anime d’un mouvement suspect. Ce mélange mêlant peur et curiosité, un retour en enfance le temps d’une marche.

30 juillet 2010 - Édité en mars 2019

Using Format